Interview de Zohra Belmahdi

  • Bonjour Zohra, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Zohra Belmahdi, Responsable commerciale Textbroker France. Après avoir dirigé un organisme de formation pendant plusieurs années, j’ai découvert Textbroker en 2013, un peu par hasard. Mais y-a-t-il vraiment de hasard par hasard ? J’ai tout de suite été séduite par leur concept de plateforme rédactionnelle et par le côté multiculturel. Je me suis alors perfectionnée en SEO, en content marketing et me suis prêtée au jeu de la rédaction à mes heures perdues.

Textbroker était déjà sponsor du SEO Camp’us à mon arrivée et c’est lors de l’édition 2014 que j’ai découvert l’association SEO Camp. Depuis, je ne la quitte plus 😉 J’organise notamment le SEO Camp Day Lorraine pour faire rayonner l’association et ses valeurs localement.

 

  • Parle-nous un peu de ton équipe :

Textbroker est présent à l’international, avec un siège à Mainz en Allemagne, un bureau à New-York et à Las Vegas. A Mainz, toutes les équipes Europe sont centralisées. Quand vous passez dans les couloirs, vous entendez donc parler l’espagnol, l’allemand, l’italien, le français (yes, vive l’équipe France !), le néerlandais, l’anglais, le polonais, etc. Nous sommes une cinquantaine de personnes à Mainz et autant aux USA. ça ce sont les sédentaires. A côté de cela, il y a aussi tous ceux qui travaillent pour Textbroker en freelance : rédacteurs, éditeurs, experts SEO. Et là, l’équipe s’agrandit très vite puisque nous comptons aujourd’hui des dizaines de milliers de rédacteurs inscrits sur la plateforme. Rien que ça 

 

  • Peux-tu nous expliquer comment s’est créée ton entreprise ?

L’idée est venue assez simplement, dans les années 2000. Passionné par le web et le SEO, Jan Becker-Fochler – fondateur de Textbroker remarque très tôt l’importance du contenu sur les sites web qu’il gère et surtout la difficulté à les rédiger ! Il n’a pas le temps de tout écrire lui-même et cela commence à devenir problématique. D’un autre côté, il côtoie encore le monde étudiant et se rend compte que beaucoup sont prêts à travailler pour financer leurs études. Il fait alors appel à eux, à ses connaissances et à ses amis pour leur confier la rédaction de ses propres textes et ceux de ses clients. Très rapidement, l’intérêt et la demande sont tels qu’il réussit à réunir plusieurs milliers d’auteurs ! Et c’est ainsi qu’est né Textbroker ! Il officialise la création de sa société à Mayence en 2005 avec son modèle novateur de place de marché. Pour développer plus concrètement la plateforme, il ouvre des bureaux à New-York et à Las Vegas. C’est là qu’il rencontre Philip Thune, un partenaire de confiance qui l’aidera à propulser le développement de la plateforme. Les deux acolytes percent le plafond aux USA. Jan Becker Fochler revient alors en Allemagne pour développer le concept sur toute l’Europe. Dès 2009, la plateforme se décline ainsi dans 10 langues : Français, Anglais (Royaume-Uni), Anglais (Etats-Unis), Allemand, Hollandais, Italien, Espagnol, Portugais, Portugais (Brésil), Polonais. Depuis, Textbroker est devenue la plateforme leader de la création de contenu, dans presque toutes les langues.

 

  • Peux-tu nous présenter votre plateforme en quelques mots ?

Nous définissons la plateforme comme étant une place de marché où se rencontrent les auteurs qui rédigent les textes et les clients qui ont besoin de textes. La plateforme est disponible dans 10 pays couvrant au total une trentaine de langues.

Nous trions nos rédacteurs par catégorie en fonction de leurs centres d’intérêts et nous les classons également en fonction de leur niveau d’écriture. Nous avons opté pour un système d’étoiles : de 2 à 5 étoiles. Les niveaux 4 et 5 étoiles étant les meilleurs. Nous assurons un suivi régulier des auteurs : le contrôle est continu ! Nous avons une grille de notation stricte pour le classement des auteurs et nous prenons également en compte les retours des clients, ce qui nous permet d’assurer un service de qualité.

Il y a 3 logiciels anti-plagiat intégrés à la plateforme qui permettent de garantir l’originalité du contenu. Il y a également des options SEO intégrées (contrôle des mots-clés notamment).

Nous proposons différents niveaux de service :

  • Le self-service : c’est du libre-service. Il suffit de créer un compte gratuitement et sans engagement. Vous placez alors vous-mêmes vos commandes de textes. Il suffit d’insérer votre briefing dans le champ requis, d’indiquer quels sont vos mots-clés, la taille des textes, etc. Vous pouvez commander de petites quantités comme de gros volumes. Le fichier CSV par exemple permet d’importer en quelques clics plusieurs commandes. Vous pouvez placer vos commandes et laisser les auteurs se positionner librement dessus ou bien vous pouvez préalablement sélectionner les rédacteurs en créant une équipe. Des tutoriels vidéo sont disponibles sur le site internet de Textbroker : https://www.textbroker.fr/clients/aide
  • Le managed-service : le client n’a pas besoin de s’inscrire sur la plateforme. Il suffit de nous contacter, de nous expliquer le besoin et nous gérons le projet de rédaction. Le client recevra ses textes par mail dans les délais convenus.
  • Le flexible service : nous nous partageons les tâches ! Textbroker gère une partie du projet et le client prend le relais.

C’est au client de choisir le type de service qui lui convient le mieux, en fonction de son budget et de son organisation.

 

  • Quelle sera votre actualité 2018 ? Des nouveautés attendues ? Des événements ?

Textbroker effectue des tests pour améliorer davantage son interface. Nous souhaitons notamment offrir davantage de paramètres SEO (élargissement sémantique, recherche des mots-clés…).

Nous réfléchissons à améliorer davantage l’expérience client sur la plateforme en self-service en offrant plus de proximité avec nos équipes. En Allemagne, nous avons le chatbot qui est déjà en place, il arrivera en France prochainement. Des webinars seront également organisés pour faciliter la prise en main de l’interface.

Nous avons de nouvelles langues disponibles : Serbe, Croate, Grec, Turc, Ukrainien, Russe, Estonien, Lituanien, Danois, Suédois, Norvégien, Finnois. D’autres devraient être prochainement proposées.

Côté événements, en France, nous serons présents au salon e-marketing Paris en avril et participerons également à Tunis SEO. En octobre, nous serons présents au SEO Camp Day Lorraine. Nous ferons également certainement des conférences en lien avec le Search Marketing en cours d’année.

 

  • Cette année, vous avez choisi de renouveler votre confiance en soutenant à nouveau notre événement. Qu’est-ce qui vous motive à revenir chaque année ?

C’est vrai que nous sommes fidèles au SEO Camp’us depuis plusieurs années maintenant. Nous participons à d’autres événements mais restons plus particulièrement attachés à SEO Camp’us pour l’ambiance inégalable qu’il y règne ! D’ailleurs cette année notre General Manager sera de la partie puisqu’il donne une conférence en anglais le vendredi à 9h15 « How a briefing can ruin or win your content results ».

De manière générale, je dirais que ce qui nous plaît au SEO Camp’us, c’est la proximité avec les organisateurs et les conférenciers, le fait de revoir toute la sphère SEO, le public que l’on trouve plus accessible . Les conditions d’organisation font que tout est plus propice aux échanges et à la convivialité. C’est rare dans le domaine du Search Marketing.

 

  • Etes-vous actuellement à la recherche de nouveaux talents ?

Même si nous avons déjà d’excellents profils de rédacteurs et une base de données très dense, nous sommes constamment à la recherche de belles plumes  Donc des auteurs, des auteurs et encore des auteurs !